Tag Archives: Roybon

URGENCE INFO ZAD Roybon (Communiqué de presse) – 05/02/15

La barricade "Tropik" dévastée par un incendie volontaire, sans faire de blessés.

Madame, Monsieur.

Ce soir, aux environs de 20 heure 45, la guérite d’accueil de la ZAD Roybon, installée à l’entrée du chemin communale menant à la maison de la Marquise a entièrement brûlée, suite à un jet de plusieurs cocktails Molotov. Cette attaque, n’est pas un simple acte de destruction et fait suite à une série de jet de projectiles sur cette même installation, servant chaque nuit d’habitation, depuis le 30 Novembre dernier.

Cet incendie criminel, visant à détruire cette habitation, et à atteindre l’intégrité physique de tiers de manière volontaire, est ni plus ni moins qu’une tentative d’homicide.

Les forces de l’ordre et le CDIS de Roybon se sont rendus sur place suite à notre appel. L’intervention à commencée environ 1 heure après cet appel. Rappelons que la commune de Roybon et la caserne de pompiers sur place, sont à moins de 5 kilomètres du lieu de l’incendie.

A l’arrivée des militaires et des pompiers, nous avions déjà maîtrisé l’incendie, par nos propres moyens, malgré les risques que cela importe. Notre intervention à donc limité la propagation de l’incendie.

En début de semaine, le député de l’Isère, Jean-Pierre Barbier, à interpellé le Premier Ministre, lui demandant d’évacuer la ZAD Roybon et, d’interdire notre rassemblement Open Barrikad. Nous avions fait en sorte de limiter la communication de cet événement. Communication mise à mal par cette intervention.

Dans sa question au gouvernement, le député Barbier a notamment accusé les gouvernants de « complicité » avec notre action de blocus du chantier de Center parcs. La réponse obtenue de la Ministre de l’écologie laisse à entendre qu’aucune intervention n’aurait lieu jusqu’à nouvel ordre. Cette intervention a provoqué un certain émoi chez les plus extrémistes des pro-Center Parcs.

Suite à ceci, mardi dernier au soir, une réunion de Pro-Center Parcs avait lieu dans une salle communale de Roybon, organisée par l’association « Vivre en Chambaran » en présence du Maire du village, Monsieur Serge Perraud. Certaines personnes présentent y auraient, selon plusieurs témoignages, clairement proférées des menaces de violences physiques à notre encontre.

La violence gratuite de ces personnes est intolérable. Nous sommes aujourd’hui inquiets pour le bon déroulement de notre rassemblement du week-end du 7, 8, 9 Février.

En effet, les Pro-Center Parcs ont décidés d’organiser un contre rassemblement et promettent une action « spectaculaire ». Le triste spectacle de ce soir ne nous laisse pas indifférents à ce sujet.

De plus, la société Alternative Sécurité, employé pour surveiller la zone de construction du Center Parcs, continue de patrouiller, nous épiant jours et nuits, et ce sur la voix publique. Nous continuons de nous interroger sur la légalité de ces activités de surveillance, les milices privées étant à ce jour toujours interdites sur le territoire.

Nous tenons à rappeler que notre manifestation est ouverte à toutes et à tous. Cette événement se veut festif et familiale. Nous souhaitons qu’elle se déroule en paix, mais nous n’oublierons pas, la violence des actes de ce qui s’en prenne à notre intégrité physique, et menacent de fait nos vies.

Pour Demain.

Les occupants de la Zone à Défendre de Roybon.

Communiqué du 05 Février 2015

DSCN0238 (2)

Bonjour les copains-copines !!!

A moins de 72 heures de la Session (et non pas du Festival) Open Barrikad, voici quelques infos complémentaires concernant le déroulement et l’organisation de ce premier rassemblement sur la ZAD Roybon :

Nous rappelons que le but premier de ce rassemblement est la construction de cabanes, de lieux de vie communs, et le renforcement des barricades de la ZAD.

Concernant la construction de cabanes, nous tenons à rappeler qu’elle est ouverte à toutes et tous, petits et grands, jeunes et moins jeunes, sans aucune distinction, aucune !!!

Les constructions des lieux communs, comme par exemple le futur Center ZAD, serviront à l’avenir de lieux de rencontres, de réflexions et de créations, avec les gens du coin et d’ailleurs, et associations des environs.

Les barricades seront, quant à elles, comme d’habitude, ouvertes, dans la mesure d’un respect mutuel, festif et convivial.

Petites précisions :

La relation avec les voisins de la ZAD et des villages alentours est des plus respectueuse et nous souhaitons qu’elle le reste !!

Nous vous demandons donc de respecter leurs espaces de vie. Par exemple en ne vous garant pas à proximité des habitations, et en gardant les lieux que vous visiterez propre.

Il n’y a eu, depuis le 5 Décembre dernier (date de l’arrêt du chantier du Center Parcs), aucune altercation avec les forces de l’ordre, ni avec les riverains (hormis une poignée d’énervés, qui visiblement cherchent par leurs provocations nocturnes, une réaction de notre part…).

NOUS ENTENDONS EGALEMENT LA VOLONTE DES PRO-CENTER PARCS DE BLOQUER LES ROUTES MENANT A LA ZAD ROYBON ET INVITONS NOS COPAINS ET SOUTIENS A RESTER VIGILANT QUAND A L’EFFET DE GROUPE ET AUX PROVOCATIONS DE CEUX D’EN FACE…
Merci à nos opposants d’arrêter de chercher une violence que nous souhaitons éviter depuis l’arrêt du chantier !!!

Nous rappelons qu’une Zone à Défendre est avant tout un lieu de lutte, et que celle qui concerne la ZAD Roybon est avant tout basé sur le respect de la forêt des Chambarans.

Nous vous demandons donc, d’agir en conséquence et de réfléchir à la portée de chacun de vos actes durant votre présence à nos côtés, pour que cette forêt reste un havre de paix pour tout ses habitant-e-s.

La forêt que nous protégeons abrite une faune et une flore précieuse. N’oublions pas que la Nature n’a pas besoin de l’Homme pour exister, mais que nous faisons partie de celle-ci.
Ne la détruisons pas.

En espérant vous voir nombreuses et nombreux !!

Pour Demain…

Les Mutines et les Lutins de la forêt des Chambarans…. t

Communiqué de la MaquiZAD du 3 janvier

10384729_10153225395174505_7881167581743296507_n

Cela fait maintenant plus d’un mois que la Maison Forestière est occupée et que les cabanes remplacent les machines de destruction massive dans la forêt. Nous sommes là, et bien là.

Malgré le froid et la neige, malgré la pression exercée par la gendarmerie, malgré les diverses agressions que nous avons subies, malgré les fréquents sabotages des constructions, la vie suit son cours à la Maquizad.

Grâce aux efforts de chacun-e, la vie quotidienne se déroule tranquillement, les aménagements de la maison et des cabanes continuent. Les différents habitats permettent d’héberger de plus en plus de monde, sans parler de la place pour les tentes et les camions.

Les deux dernières semaines ont été très riches en événements. De nombreuses personnes, de toutes générations et de tous milieux culturels sont passées nous voir, pour cinq minutes ou plusieurs jours. Des gens qui viennent régulièrement comme de simples curieux de passage, des enfants et des grands-parents, des Roybonais et des Suisses…. Les uns et les autres ont pu trouver à échanger. Des idées et des opinions, des compétences et des expériences, de la solidarité et de la chaleur humaine. Ces deux semaines ont été agrémentées de nombreux petits plaisirs gustatifs et musicaux. Merci.

Le 23 décembre, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu l’arrêté préfectoral qui autorise les travaux du Center Parcs de Roybon. Depuis ce jour, diverses déclarations ont annoncé la reprise des travaux de défrichement à la date du 5 janvier. Constatant que l’arrêté préfectoral suspendu fait également état de ce même défrichement, nous sommes déterminés à maintenir notre présence aux différentes entrées du terrain afin d’empêcher la reprise dudit chantier.

Depuis le 27 décembre, nous faisons l’objet, en journée, d’un blocus de la gendarmerie qui empêche les véhicules d’arriver jusqu’à nous. Ce blocage de la route est « justifié » par un arrêté du Conseil Général, datant du 24 décembre, dont voici un extrait :

« Considérant que le département ne peut actuellement entretenir et assurer l’exploitation, notamment la viabilité hivernale d’une section de la RD20F, en raison des événements liés à la réalisation du Center Parcs, il y a lieu de réglementer la circulation (…). Cette partie de la RD20F (…) est fermée à toute circulation. »

Or, les « événements liés à la réalisation du Center Parcs » n’ont, à aucun moment, nui à la circulation sur la RD20F. L’entretien de la voirie n’a jamais été empêché par nous et tous les véhicules peuvent passer sans danger devant la maison. Par deux fois, dans un souci de sécurité, des chicanes ont été établies pour limiter la vitesse aux abords de la Maquizad.

La première après qu’un individu a eu un comportement dangereux au volant de sa voiture. La seconde, le week-end dernier, alors qu’il neigeait depuis deux jours, que le virage devant la maison était extrêmement glissant et que des véhicules roulant à vive allure y passaient régulièrement. Cela représentait un danger pour les personnes qui faisaient le guet à l’entrée pour nous prévenir de nouvelles attaques. Les chicanes ont été enlevées à la demande des gendarmes qui nous ont fait remarquer qu’elles entravaient les travaux de déneigement. Chicanes placées justement car la route n’était pas déneigée. Bref, encore une histoire tordue.

Depuis, point d’entretien de la route, ce qui n’empêche pas de nombreux « riverains » de passer devant, le camion des poubelles de faire sa tournée, le facteur de nous apporter du courrier. Les mesures prises n’ont pas empêché que des individus non identifiés arrivent jusqu’à nous pour « communiquer ». Individus qui ont fait irruption dans la cabane de l’entrée, faisant parler lacrymos et bâtons avant de disparaître. Que dire aussi des pétards lancés depuis des 4×4 sans immatriculation visible ? Si les routes sont restées glissantes et dangereuses à de rares endroits ombragés c’est uniquement car elles n’étaient pas dégagées. Et l’on nous a dit que les routes n’étaient pas dégagées car nous représentons un danger… Cherchez l’erreur.

Les seules personnes réellement bloquées sont celles qui tentent de nous apporter soutien moral et matériel. Quelques unes arrivent jusqu’à nous, après quinze minutes de marche, chargés de ce qu’ils ont pu transporter à dos d’homme, d’autres se voient contraints de faire demi-tour.

Nous considérons que cet arrêté est totalement infondé et abusif, et qu’il n’est qu’une banale excuse afin de mettre un peu plus de pression sur les occupants de la zone à défendre et tenter de décourager les soutiens d’arriver. Cette mesure est une entrave à la liberté de circuler et nous exigeons que les barrages soient levés.

Amis, amies, vous pouvez encore arriver à la Maquizad en voiture après le coucher du soleil, ou accéder directement à nos nouvelles installations tout confort, qu’on dirait presque un Center Parcs mais en mieux, en arrivant en journée par les accès nord et sud du chantier. Au sud comme au nord, vous pourrez vous décharger, partager un café, prêter vos bras à l’effort collectif. Sans vous, sans ce soutien quotidien, rien de tout cela n’est possible. Si vous venez de loin, tout est prévu pour vous héberger, n’hésitez pas à venir passer quelques jours avec nous.

A bientôt dans les Chambarans !

Le petit peuple dans la forêt.

PS : au vu des difficultés de communication, vous pouvez toujours nous envoyer du courrier à notre adresse postale.

Liste des besoins des lutins et mutines de la forêt des Chambaran

Tout d’abord un grand merci à tous ceux qui, malgré les barrages de gendarmes, viennent nous apporter leur soutien matériel et moral.

Voici la liste des besoins prioritaires du moment:

Une soufflerie pour forge
Disqueuse
Projecteurs de nuit sur batterie et sur petit panneau photovoltaique
Onduleur (12 ou 24volt) et controleur pour photovoltaique
Batteries de camion
Panneaux monocristallin
Helium
Extincteurs
Cornes de brumes, sifflets, avertisseurs sonores variés, fusées de détresse
Câbles acier, serre-câble
Tire-fort (>2 tonnes)
Cordes d’escalade (demi statique)
Mousquetons sécurisés
Marteaux, scies, haches, merlin
Visseuse à batterie
Poste à souder (à prêter?)
Serre-joints
Brouettes, charrettes à bras, diable
Traîneaux, luges
Taule ondulée
Cuves, bidons (plastique ou métal, pour récup d’eau)
Fusils à eau à pression
Sacs à dos, sacs étanches
Cantines, malles, glacières, bidons alimentaires
Batteries de voiture et onduleurs
Piles AAA (rechargeables + chargeur?)
Lampes portables (frontale ou autre)
Jumelles
Boussoles
HE de Ravintsara, de Gaulthérie, de Romarin
Huile d’arnica
Maalox en solution liquide
Ail, oignons
Moutarde
Citrons
Collants en laine
Un camion plus chauffeur pour aller chercher du matériel dans le sud de l’Ain, limite nord Isère

Et toujours…

Construction et grimpe :

paille et autres isolants (beaucoup)
bâches agricoles
palettes (beaucoup) (Merci à l’asso venue du Vercors samedi dernier)
planches (beaucoup)
bois de chauffage (Merci à ceux qui nous en ont tant apporté dimanche soir dernier)
bois de construction (chevrons/madriers)
vieilles portes et bois de récup’
filets accrobranche (plusieurs)
charnières
manille
maillons rapides
filet (seeting)
chaux
baignoire (pour faire l’enduit)
escabeau et échelle
sable, gravier
fer à béton
établi
étau
camions pour transport
tracteur avec pelle
pneus
tronçonneuse
tuiles plates et faîtage
Pioches
Vis et clous
Poulies
Tonnelle
Feuilles de plomb pour l’étanchéité du toit

Aménagement :

étagères
tapis et moquettes (beaucoup)
peinture

Petit matériel :

tableau ardoise
paper-board
marqueurs veleda
stylos, marqueurs, papiers
rondelles de caoutchouc à bocaux
carton (beaucoup)
cintres et portants
pinces à linge
fil et aiguilles
balais et torchons
projecteur
Cb longue distance
boussoles cadrillées
instruments
Vidéo-projecteur
Caméras
Couteaux et autres ustensiles de cuisine
Grilles pour le four
Bocaux (beaucoup)
Gants vaisselle, torchons, serpillères, éponges,…
Balais brosse d’extérieur

Cuisine :

fruits et légumes variés
mix-soupe
thym
romarin
café
fromage
beurre (salé)
fromage
chocolats
fruits secs
Vinaigre

Autres :

VTT
Montgolfiere