Monthly Archives: février 2015

Solidarité Anti-Répression !!!

Bonjour.

Ce dimanche Elyès, 14 ans, est devenu une nouvelle victime des forces de la répression de l’ordre à Romans sur Isère. En 2008 un jeune Yliesse, 16 ans, décédait également lors d’une course poursuite dans les rues de cette même ville.

Aux contestation se succède demain, mercredi 18 Février, une marche blanche en sa mémoire organisée dans les rues de Romans.

Cette manifestation spontanée s’inscrit dans la lignée de la journée contre les violences policières et des manifestations organisées à Nantes et Toulouse ce samedi 21 Février.

Saluons également nos amis Italiens du No-TAV (opposants à la ligne Lyon-Turin) qui organisent un rassemblement à 14 heure piazza plaza de Turin, en Italie ce samedi.

Pendant ce temps là, à la cassine à Chambéry, la zone à défendre est dévastée par les bulldozers.

Un peu partout des rassemblements s’organisent pour tant et tant de luttes…

A bientôt dans les bois.

ZAD Partout

Communiqué du 17 Février 2015

_NAN3480

Bonjour,

Ici la neige fond, mais la motivation ne diminue pas. Les constructions se complexifient autant que la surveillance et les contrôles des forces de gendarmerie. L’agence « Alternative Sécurité » fidèle à son poste continue de nous imposer sa présence qui n’a d’éblouissante que la lumière de ses phares.

Lorsqu’ils ne bloquent pas les routes, en procédant à des fouilles, aidés de leurs chiens renifleurs, les gendarmes se baladent, niant le droit à la circulation, afin de constater, au même titre que l’huissier, que nous sommes toujours là, et que nous ne bougerons pas.

Après un week-end voulu violent par les anti-zadistes et répressif par les arrêtés préfectoraux et municipaux bloquant les accès à la ZAD Roybon. Après une semaine de réflexions avec les gens des environs et de travaux d’avenir de notre côté, nous nous étonnons de l’engouement soudain de nos opposants pour cette violence physique.

Une coïncidence des calendriers avec des prochaines élections départementales (ex-cantonales) où seront élus les futurs conseillers généraux, si importants à notre quotidien, notamment lorsqu’il s’agit voter les subventions aux grandes entreprises… Une coïncidence aussi sans doute avec les récentes attaques des pro-barrages sur le site de Sivens et le rapprochement, sur les réseaux sociaux, des pro-barrages et des pro-center parcs (surtout anti-zadiste)…

L’heure est donc à l’abus de pouvoir autour de la ZAD Roybon. Notamment avec l’annulation, à Viriville, de la location d’une salle des fêtes à l’organisation du Carnaval des Grenouilles, dans le cadre de la journée mondiale pour les zones humides. Cette annulation s’est faite quelques jours à peine avant la tenue de l’événement, via une annonce sur les différents sites de la mairie. Considérée comme une action d’opposition au projet de Center-parcs, cette manifestation pédagogique et ludique devait porter sur la question des zones humides de la région en général.

Nous apportons notre soutien aux organisateurs et nous nous indignons de ce coup porté à la liberté de réunion, d’association et d’expression.

Nous tenons à rappeler que l’association Vivre en Chambaran n’avait, elle, pas eu les mêmes problèmes pour organiser sa réunion anti-zadistes dans une salle communale de Roybon. Deux poids, deux mesures et un même faux semblant de démocratie…

Nous continuons cependant à recevoir autant de visiteurs, comme hier après-midi, où 7 véhicules occupés par des curieux sont venus faire demi-tour dans le champ du voisin de la Barricade Sud. Surpris par notre superbe Château Fort de Camp à Gnole, ils ont demandés en passant ce que c’était que ce « bordel »… ?

Nous vous invitons vous aussi à venir contempler nos construction et participer à cette nouvelle expérience de vie qui tend la main à une autonomie qui, nous l’espérons fleurira avec le printemps…

A bientôt dans les bois….

Les Mutines et les Lutins de la forêt des Chambaran…

Témoignage d’une étudiante de passage à la ZAD Roybon

Bonjour

Voici pour revenir à des réalités plus utiles et réjouissantes, le témoignage d’une des deux dernières étudiantes venues sur la ZAD Roybon, pour y préparer un rapport de stage basé sur la protection de l’environnement. Ces rapports de stages serviront à valider leurs baccalauréats au mois de Juin prochain.

Bien que ces étudiants se déplacent en toute autonomie dans la forêt des Chambaran, nous sommes ravis de leur ouvrir les portes de la zone à défendre, les plongeant ainsi au cœur de cette lutte pour la protection de la vie et bien plus encore…

 

Les ZAD seront-elles un jour considérées d’utilité publique ? Ces étudiants qui nous rejoignent et nous aident par leurs connaissances environnementales sont-ils une nouvelle marque de notre légitimité à combattre ce qui nous semble injuste ?

Dans le cœur et l’esprit de certains de nos diplômés en environnement, comme pour bien d’autres personnes, il semble que cela soit déjà le cas…

A bientôt dans les bois…

Les Lutines et les Mutins de la forêt des Chambaran…

Liste des besoins de la ZAD Roybon

Bonjour.

Malgré les barrages de gendarmerie, vous pouvez toujours venir nous voir à la MaquiZAD et sur les barricades des entrées Nord et Sud de la Zone. Les barrages sont levés aux heures de bureaux environ et cela chaque jour.

Avant tout nous tenons à remercier encore une fois tout les gens qui nous soutiennent, de près ou de loin, par leurs pensées ou par leur présence, par leurs petits colis ou leurs messages… Sans eux, sans vous, rien de tout cela ne serait possible.

Merci.

Les mutins et les lutines de la forêt des Chambaran…

Liste des nécessités logistiques de la ZAD Roybon :

CLOUS DE TOUTES TAILLES + BOIS DE CHAUFFAGE + BOUGIES + COPEAUX ET SCIURES DE BOIS + SOURIRES ET BONNE HUMEUR + MOTIVATION 🙂

Bois de charpente, d’ameublement et de construction
Palettes (autant que possible)
Paille (autant que possible)
Planches de bois (autant que possible)
Bambous toutes tailles (autant que possible)
Taules
Bâches aussi grandes que possible (même de PL)
Tout type d’isolants (autant que possible)
Plexi glace
Poteaux et grillage à Poule
Tubes PVC
Peintures

Marteaux, massettes etc.
Vis de toutes tailles
Tournevis tout types
Tiges Filetées et écrous
Serre-câbles
Mètres
Dremel (ou similaire)
Fer à souder et étain
Lunettes ou masques de soudure
Fils de fer tout types
Mousse Polyréthane (?)

Câbles en acier
Filets de suspension
Cordes semi-statiques
Baudriers
Mousquetons tout types
Tout matériel de grimpe est bienvenu

Bougies d’éclairage (beaucoup)
Plaques de paraffine
Lampes à huiles
Chambre à air toutes tailles (même percées)
Bouteilles de gaz
Glace ou miroir
Projecteur (même petit)
Rallonges et multiprises (avec fusible si possible)
Gilets jaunes et alcotests
Piles tout type.

Huile 2 et 4 temps
Graisse de chaîne à tronço
Essence
Batteries (fort ampérage)
Chargeurs de batteries (fort ampérage)
Petits générateurs ou Panneaux solaires ou éolienne
Convertisseurs 12/220
Chaines de roue toutes tailles (à voir sur place pour les dimensions recherchées)

Comme tout don de nourriture est le bienvenu… of course !

Si vous avez un véhicule adéquat (camions, remorques etc…) et si vous pouvez faire un crochet , en nous rendant visite à la ZAD, chez un de nos soutiens qui à du gros matériel à nous donner…
De la même manière, si vous possédez un tracteur ou quelque matériel que vous pensez utile à nos chantiers et envisagez un travail commun avec nous…

N’hésitez plus !! CONTACTEZ NOUS !!!

Merci encore pour tout !!

Roybon et Le Rousset même combat : Center Parcs « NI ICI, NI AILLEURS » !!

Bonjour à toutes et à tous !!

Voici quelques articles concernant les opposants au Center Parcs au Rousset en Soane-et-Loire :

http://www.lejsl.com/edition-charolais-brionnais/2015/02/16/du-chantage-a-l-emploi

http://www.lejsl.com/edition-macon/2015/02/16/ils-disent-non-au-center-parcs

Nous invitons les opposants à ce projet à prendre contact avec nous et leur apportons notre soutien dans leur lutte.

 

A bientôt dans les bois…

Communiqué du 09 Février 2015 // Cloture de l’Open Barrikad

ZAD Roybon Open Barrikad

Bonjour,

Depuis l’intervention du Député de l’Isère, Jean Pierre Barbier, lors des questions d’actualité au gouvernement à l’assemblée nationale, en début de semaine dernière, la tension est montée en flèche entre les pros-Center Parcs et les opposants au projet.

Pour preuve, dès le lendemain soir, se tenait une réunion d’urgence, réunissant des membres de l’association Vivre en Chambaran et quelques élus municipaux. Lors de cette réunion, des Roybonnais favorables au projet de Center Parcs qui voyaient notre session « Open Barikad » comme de la provocation, ont décidé de mener des actions en vue d’empêcher le rassemblement.

Certains d’entre nous ont aperçu un véhicule de gendarmerie, vide de ses occupants, stationné devant les portes de la salle où avait lieu cette réunion. Ces derniers n’ont nié, ni leur présence à là réunion, ni les menaces qui y ont été proférées à notre encontre.

Deux jours plus tard, soit le jeudi 05 Février 2015, à 20h45 environ, la guérite d’accueil principale de la ZAD, située au croisement de la RD20F et du chemin forestier qui longe la maison de la Marquise, a été incendiée. Cette construction équipée de couchage abrite habituellement plusieurs personnes. Elle était heureusement vide au moment de l’incident.

Samedi 07 Février :

7H30 :
Un petit groupe rejoint Roybon à pied pour y accueillir les participants à l’Open Barrikad. Sur place, ils sont accueilli par une quarantaine de manifestants, décidés à empêcher la tenue du rassemblement et l’arrivée du matériel de construction sur la zone.
Sous le regard des gendarmes, une longue discussion tendue commence. Elle se prolongera jusqu’aux environs de midi, nous permettant de pouvoir faire entendre nos arguments aux moins agressifs de nos opposants.
Nous avions cependant la chance de compter parmi eux Serge Perraud, étrangement muet.
Des barricades et des cagoules… des insultes et du refus de dialogue… Il était très intéressant de voir à quel point ce que nos opposants nous reprochent leur va comme un gant.!

10h30 :
Les nombreuses personnes venues nous rejoindre sont montées à pied du bourg de Roybon jusqu’à la ZAD, laissant sur un parking leurs véhicules chargés de matériel en tout genre. Un arrêté préfectoral bloquait, du 06 au 09 Février à midi, la RD20F menant à la MaquiZAD, les autres accès étant filtrés par les pro-Center Parcs, créant ainsi des tensions avec de nombreux usagers de la route.

14h :
Après un pique-nique partagé et un café chaud bien mérités, les énergies créatrices se sont dispersées sur la Zone pour continuer les constructions en cours et en commencer de nouvelles, comme par exemple le « Senteur ZAD ».

Dans l’après midi, un groupe de quatre individus menaçants s’est présenté à la barricade sud de la ZAD, équipé de masses et de tronçonneuses. Le nombre de personnes présentes derrière la barricade les a fait rebrousser chemin sans qu’il y ait altercation. Après quelques insultes échangées et quelques menaces, une discussion houleuse mais correcte a eu lieu avec les quatre hommes, ne menant cependant à aucune entente finale.
Ces personnes étaient déjà présentes sur le barrage du centre de Roybon quelques heures auparavant et faisaient parti d’un groupe plus échauffé que les autres.

La journée de Samedi c’est terminée sans incident et dans la bonne humeur sur le site de la Zone à Défendre de Roybon. Cependant, garés non loin de l’étang de Dionay, deux véhicules de copains et participants à l’Open Barrikad ont été incendiés au cours de la soirée. Nous comptons également des pneus dégonflés ou crevés à Roybon et dans les villages alentours

Les forces de gendarmerie déclarent que rien ne permet d’établir de relation entre l’incendie de ces véhicules et la présence de leurs propriétaires sur la ZAD. De la même manière, rien ne permettrai aux enquêteurs d’affirmer que l’incendie de la guérite de la MaquiZAD soit criminel.

Dimanche 08 Février :

zad roybon.noblogs.org

09h :
Deux copains partis à pied raccompagner un convoi de quatre véhicules jusqu’au barrage des pro-Center Parcs, au niveau de l’impasse de l’Aiguenoire Haut, se sont fait attaquer sur le chemin du retour. Trois individus, partis du barrage en 4×4, ont d’abord essayé de leur rouler dessus, l’un des deux piétons se retrouvant sur le capot du véhicule.
Pendant l’affrontement, un des deux copains a été roué de coup et laissé au sol inconscient, après que le plus virulent des pro-Center Parcs l’ait tiré sur plusieurs mètres par les cheveux en le menaçant de le mettre dans son coffre.

10h :
Pendant ce temps, sur la ZAD Roybon, les constructions reprenaient après une nuit de fête aux quatre coins du site. Pourtant, face à cette action violente et à notre isolement géographique du au blocage des routes, un groupe d’une vingtaine de participants à l’Open Barrikad est descendu à la rencontre des pro-Center Parcs, motivés par le vin chaud que ces derniers semblaient détenir à leur barrage.
A leur arrivée sur place, les participants à cette mission d’ouverture des barrages de pro-Center Parcs n’ont trouvé personne. Repartant en direction de la ZAD, ils ont rapidement vu arriver plusieurs véhicules de gendarmerie, suivis de peu par un retour de véhicules de nos opposants venus pour reprendre le barrage abandonné peu avant.
Les abandonnant à leurs chants patriotiques, les participants à cet Open Barrikad s’en sont retournés à leurs occupations de constructions et de partage dans la forêt des Chambaran.

Durant toute la journée, nous avons cherché à continuer nos festivités dans le calme, le respect et la convivialité. Aucun incident n’a été a déplorer sur la zone durant cette première session Open Barrikad. Les sourires des enfants, comme la force de ces hommes et de ces femmes unis autour de projets communs, ne nous laisseront avec le temps que de bons souvenirs et une envie de créer d’autres rassemblements.

Aujourd’hui, nous craignons que l’ambiance pacifique qui régnait jusqu’aux manifestations de violence gratuite de nos opposants ne soit détériorée. Par leur actes, ils ont prouvé que la violence que l’on cherche à nous attribuer n’est que le fruit de leur manque de compréhension et d’une agressivité soutenue par la présence du maire du village lui-même.

Nous reconnaissons toutefois que nous n’étions pas préparés à un tel blocus, et nous excusons auprès de tout ceux qui n’ont pu arriver jusqu’à la ZAD. Nous ferons en sorte d’éviter ce genre de situations pour les prochains rassemblements sur la ZAD Roybon.

Nous espérons cependant que nos soutiens et opposants finiront par faire en sorte que ces différences qui nous séparent deviennent une force commune pour un avenir allant dans une même direction.

A bientôt dans les bois !!

Les Mutins et les Lutines de la forêt des Chambarans…

URGENCE INFO ZAD Roybon (Communiqué de presse) – 05/02/15

La barricade "Tropik" dévastée par un incendie volontaire, sans faire de blessés.

Madame, Monsieur.

Ce soir, aux environs de 20 heure 45, la guérite d’accueil de la ZAD Roybon, installée à l’entrée du chemin communale menant à la maison de la Marquise a entièrement brûlée, suite à un jet de plusieurs cocktails Molotov. Cette attaque, n’est pas un simple acte de destruction et fait suite à une série de jet de projectiles sur cette même installation, servant chaque nuit d’habitation, depuis le 30 Novembre dernier.

Cet incendie criminel, visant à détruire cette habitation, et à atteindre l’intégrité physique de tiers de manière volontaire, est ni plus ni moins qu’une tentative d’homicide.

Les forces de l’ordre et le CDIS de Roybon se sont rendus sur place suite à notre appel. L’intervention à commencée environ 1 heure après cet appel. Rappelons que la commune de Roybon et la caserne de pompiers sur place, sont à moins de 5 kilomètres du lieu de l’incendie.

A l’arrivée des militaires et des pompiers, nous avions déjà maîtrisé l’incendie, par nos propres moyens, malgré les risques que cela importe. Notre intervention à donc limité la propagation de l’incendie.

En début de semaine, le député de l’Isère, Jean-Pierre Barbier, à interpellé le Premier Ministre, lui demandant d’évacuer la ZAD Roybon et, d’interdire notre rassemblement Open Barrikad. Nous avions fait en sorte de limiter la communication de cet événement. Communication mise à mal par cette intervention.

Dans sa question au gouvernement, le député Barbier a notamment accusé les gouvernants de « complicité » avec notre action de blocus du chantier de Center parcs. La réponse obtenue de la Ministre de l’écologie laisse à entendre qu’aucune intervention n’aurait lieu jusqu’à nouvel ordre. Cette intervention a provoqué un certain émoi chez les plus extrémistes des pro-Center Parcs.

Suite à ceci, mardi dernier au soir, une réunion de Pro-Center Parcs avait lieu dans une salle communale de Roybon, organisée par l’association « Vivre en Chambaran » en présence du Maire du village, Monsieur Serge Perraud. Certaines personnes présentent y auraient, selon plusieurs témoignages, clairement proférées des menaces de violences physiques à notre encontre.

La violence gratuite de ces personnes est intolérable. Nous sommes aujourd’hui inquiets pour le bon déroulement de notre rassemblement du week-end du 7, 8, 9 Février.

En effet, les Pro-Center Parcs ont décidés d’organiser un contre rassemblement et promettent une action « spectaculaire ». Le triste spectacle de ce soir ne nous laisse pas indifférents à ce sujet.

De plus, la société Alternative Sécurité, employé pour surveiller la zone de construction du Center Parcs, continue de patrouiller, nous épiant jours et nuits, et ce sur la voix publique. Nous continuons de nous interroger sur la légalité de ces activités de surveillance, les milices privées étant à ce jour toujours interdites sur le territoire.

Nous tenons à rappeler que notre manifestation est ouverte à toutes et à tous. Cette événement se veut festif et familiale. Nous souhaitons qu’elle se déroule en paix, mais nous n’oublierons pas, la violence des actes de ce qui s’en prenne à notre intégrité physique, et menacent de fait nos vies.

Pour Demain.

Les occupants de la Zone à Défendre de Roybon.

Communiqué du 05 Février 2015

DSCN0238 (2)

Bonjour les copains-copines !!!

A moins de 72 heures de la Session (et non pas du Festival) Open Barrikad, voici quelques infos complémentaires concernant le déroulement et l’organisation de ce premier rassemblement sur la ZAD Roybon :

Nous rappelons que le but premier de ce rassemblement est la construction de cabanes, de lieux de vie communs, et le renforcement des barricades de la ZAD.

Concernant la construction de cabanes, nous tenons à rappeler qu’elle est ouverte à toutes et tous, petits et grands, jeunes et moins jeunes, sans aucune distinction, aucune !!!

Les constructions des lieux communs, comme par exemple le futur Center ZAD, serviront à l’avenir de lieux de rencontres, de réflexions et de créations, avec les gens du coin et d’ailleurs, et associations des environs.

Les barricades seront, quant à elles, comme d’habitude, ouvertes, dans la mesure d’un respect mutuel, festif et convivial.

Petites précisions :

La relation avec les voisins de la ZAD et des villages alentours est des plus respectueuse et nous souhaitons qu’elle le reste !!

Nous vous demandons donc de respecter leurs espaces de vie. Par exemple en ne vous garant pas à proximité des habitations, et en gardant les lieux que vous visiterez propre.

Il n’y a eu, depuis le 5 Décembre dernier (date de l’arrêt du chantier du Center Parcs), aucune altercation avec les forces de l’ordre, ni avec les riverains (hormis une poignée d’énervés, qui visiblement cherchent par leurs provocations nocturnes, une réaction de notre part…).

NOUS ENTENDONS EGALEMENT LA VOLONTE DES PRO-CENTER PARCS DE BLOQUER LES ROUTES MENANT A LA ZAD ROYBON ET INVITONS NOS COPAINS ET SOUTIENS A RESTER VIGILANT QUAND A L’EFFET DE GROUPE ET AUX PROVOCATIONS DE CEUX D’EN FACE…
Merci à nos opposants d’arrêter de chercher une violence que nous souhaitons éviter depuis l’arrêt du chantier !!!

Nous rappelons qu’une Zone à Défendre est avant tout un lieu de lutte, et que celle qui concerne la ZAD Roybon est avant tout basé sur le respect de la forêt des Chambarans.

Nous vous demandons donc, d’agir en conséquence et de réfléchir à la portée de chacun de vos actes durant votre présence à nos côtés, pour que cette forêt reste un havre de paix pour tout ses habitant-e-s.

La forêt que nous protégeons abrite une faune et une flore précieuse. N’oublions pas que la Nature n’a pas besoin de l’Homme pour exister, mais que nous faisons partie de celle-ci.
Ne la détruisons pas.

En espérant vous voir nombreuses et nombreux !!

Pour Demain…

Les Mutines et les Lutins de la forêt des Chambarans…. t